Présentation des idées

Projet modèle de restauration de la rive et de mise en valeur d’un terrain municipal dans le secteur de Deschambault-Grondines

Territoire visé: Deschambault-Grondines

Promoteur: La Fondation québécoise pour la protection du patrimoine naturel (FQPPN), responsable du dossier : Michèle Dupont-Hébert

Description de l’idée

Mission de l’organisme: La Fondation québécoise pour la protection du patrimoine naturel (FQPPN) est un organisme sans but lucratif qui a pour mission la protection du patrimoine naturel. En 35 ans d’existence, elle a développé une solide expertise dans la protection, la restauration et la mise en valeur des habitats de la zone littorale du fleuve Saint-Laurent. Elle est notamment gestionnaire de la Réserve naturelle des Battures-de-Saint-Augustin-de-Desmaures reconnue en tant que milieu naturel d’intérêt sur le plan de la biodiversité et habitat de plantes uniques au monde. En effet, la réserve naturelle abrite un cortège floristique imposant et l’une des plus importantes populations de gentiane de Victorin, une plante endémique qui figure sur la liste des espèces en péril du Canada.

Contexte à Deschambault-Grondines: Des habitats littoraux situés sur le territoire de la municipalité de Deschambault-Grondines abritent également cette espèce unique, ainsi que d’autres espèces en situation précaire. La perte d’habitat, par exemple par le remblayage des rives et la mise en place d’infrastructures, est la plus grande menace à laquelle doivent faire face ces espèces. D’autres activités telles que le piétinement anthropique, les plantes envahissantes, le fauchage et la cueillette représentent également des menaces non négligeables. Selon les spécialistes, le rétablissement de la gentiane de Victorin est jugé techniquement et biologiquement réalisable. Parmi les stratégies de rétablissement identifiées, notons : la protection directe de l’espèce et de son habitat et de la zone riveraine adjacente ainsi que la communication et la sensibilisation.

Le projet proposé par la FQPPN s’inscrit dans une démarche globale visant la protection et le rétablissement de la gentiane de Victorin. En 2010, avec l’autorisation des propriétaires riverains, la FQPPN a analysé l’état des rives dans le secteur à l’est du quai de Deschambault-Grondines (rue du Quai/rue Mathieu). Le secteur concerné est situé aux abords d’un habitat essentiel de la gentiane de Victorin. Les principaux constats de notre analyse sont: – la qualité de la bande riveraine peut être améliorée; des déchets sont présents sur la batture, il y a du fauchage dans le marais; – on observe des signes d’érosion localisée; – les propriétaires, bien que conscients de l’importance d’une bande riveraine végétalisée dans la stabilisation des sols et la diminution de l’érosion de la rive, ils sont réticents envers la plantation de végétaux sur leur terrain. Ils craignent de perdre leur vue sur le fleuve; – les propriétaires manquent d’information et de sensibilisation au sujet des problématiques en rive, des habitats et des espèces menacées présentes ainsi que sur les bonnes pratiques à adopter en milieu riverain.

Description de l’idée de projet : Or, il s’avère que la municipalité de Deschambault-Grondines est propriétaire d’un des terrains analysés et que des interventions peuvent être faites afin d’améliorer la qualité de la bande riveraine. Ainsi, nous proposons de réaliser un projet  »modèle » de restauration-renaturalisation de la rive sur ce lot riverain. La concrétisation de ce projet servirait de modèle pour les autres propriétaires riverains et nous espérons, pourrait les encourager à adopter de meilleures pratiques d’aménagement durable des rives. En lien avec ce projet, nous aimerions produire un panneau d’information qui sera installé sur le site et qui abordera la question de l’aménagement des rives (avant-après) et la protection des espèces en péril. Nous aimerions également réaliser une séance d’information pour les propriétaires riverains avec des spécialistes qui œuvrent dans le domaine de la restauration. Finalement, nous proposons d’accompagner certains propriétaires qui souhaiteraient réaliser des travaux (visite terrain, services-conseils, accompagnement).

Le projet est d’une durée de 3 ans. Ce projet est initié par la FQPPN, mais plusieurs partenaires sont impliqués. D’abord, la municipalité de Deschambault-Grondines a donné son accord pour aller de l’avant dans ce projet et sera impliquée dans la démarche. Environnement Canada, via le programme d’Intendance de l’habitat pour les espèces en péril, a accordé une aide financière à ce projet pour les 3 prochaines années. La firme de consultant Écogénie a accepté de participer volontairement à la séance d’information destinée aux propriétaires riverains. Plusieurs bénévoles ont signifié leur intérêt afin de valider les outils de communication élaborée dans le cadre de ce projet. Enfin, nous aimerions souligner la démarche dans le cadre d’une activité de reconnaissance Villes et Villages à la Rescousse. Le support financier demandé au Fonds Développement Durable Deschambault-Grondines Portneuf est de 48 800$ pour un projet d’une valeur estimée à 85 600$.

Partagez

Autres idées proposées

old-camera-1352392502n6P
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *